Ministère de la Culture et des Communications

Méthodologie d’analyse et d’évaluation d’intérêt patrimonial Client : Ministère de la Culture et des Communications 2019

Dans le cadre de la nouvelle politique culturelle du Québec, le ministère de la Culture et des Communications désire mettre en place des méthodes et mécanismes afin d’assurer que l’État agisse de manière exemplaire en matière de gestion et de protection du patrimoine culturel. Dans ce contexte, le Ministère a mandaté l’Enclume pour mettre à l’essai une nouvelle méthode pour la réalisation d’études d’intérêt patrimonial. Celle-ci devra permettre de se prononcer sur la valeur patrimoniale d’un immeuble et de son site aux suites d’une caractérisation et d’une analyse d’éléments historiques, architecturaux et paysagers qui leur sont associés.

Pour ce faire, cette méthode a été testée à l’aide de deux sites réels, soit la Maison Alfred et Madeleine Pellan, située près de la rivière des Mille Îles à Laval, ainsi que le bâtiment de la BAnQ situé dans l’arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie. 

Ces études ont soulevé le défi d’évaluer des biens patrimoniaux non seulement pour leurs caractéristiques architecturales, mais également pour les composantes immatérielles associées à leur affiliation à différents personnages ou entreprises des plus importants. Pour s’y prendre, l’Enclume a déployé des analyses historiques, architecturales et paysagères approfondies permettant de détailler ces sites uniques.

Les connaissances acquises lors de ces études ont permis de formuler deux rapports complets et abondamment illustrés, visant à accompagner les gestionnaires immobiliers du ministère de la Culture et des Communications dans leur réflexion quant à l’avenir de ces sites. Plus encore, ces analyses ont contribué à bonifier la nouvelle méthodologie entourant les études d’intérêt patrimonial du Ministère.

Plan de la maison dessiné à la main par Pellan
Plancher de l'atelier de Pellan
Édifice de la BAnQ à Rosemont
Les ouvrières de la General Cigar Company, 1955. Source : Service des archives de Imperial Tobacco.