Chemin de la Côte-des-Neiges

Caractérisation et analyses historique, patrimoniale et paysagère Client : Ville de Montréal Collaboratrices : Denise Caron et Valérie Tremblay-Gravel 2015

Afin de colliger les informations nécessaires à l’élaboration d’un des parcours découverte du mont Royal, la Ville de Montréal a mandaté l’Enclume afin d’analyser et de documenter les éléments d’intérêt historique, patrimonial et paysager du chemin de la Côte-des-Neiges, entre la rue Sherbrooke et le chemin de la Côte-Sainte-Catherine.

Cette étude comportait à la fois un volet d’analyse typomorphologique du tracé fondateur et des quartiers périphériques, ainsi qu’une analyse de l’évolution paysagère et des ambiances à travers plus de 375 ans d’histoire et d’évolution du chemin.

L’analyse du chemin de la Côte-des-Neiges a notamment permis d’identifier : cinq grandes périodes ayant structuré le développement des différents secteurs adjacents ; sept grands chantiers ayant modifié l’emprise du tracé fondateur depuis le 18e siècle; quatre unités de paysages structurantes et leurs évolutions à travers les cinq grandes périodes de développement du chemin ; 16 témoins et traces appartenant à différentes périodes de l’évolution du secteur et finalement 21 éléments bâtis et paysagers d’intérêt ponctuant le tronçon étudié du chemin de la Côte-des-Neige.

Un mandat d’une telle ampleur comportait des défis de taille. Parmi ceux-ci, l’analyse d’une artère urbaine de près de quatre kilomètres marquée par plusieurs époques de développement et possédant des caractéristiques paysagères distinctes et diversifiées comporte une certaine complexité. De plus, il était primordial de bien comprendre les différentes logiques d’aménagement qui ont façonné le chemin de la Côte-des-Neige à travers le temps et d’en identifier les principaux éléments d’intérêt.

Les résultats de ce travail de recherche ont servi à l’élaboration d’orientations permettant d’encadrer les travaux d’aménagement du chemin de la Côte-des-Neiges et de ses carrefours, ainsi que ceux des différentes propriétés privées, institutionnelles, municipales ou gouvernementales situées aux abords.